L'ACUPUNCTURE AU XXIème SIECLE

Ma philosophie de l'acupuncture

 

  Mon expérience qui a démarré, comme pour tout acupuncteur français, par l’application des lois traditionnelles chinoises en 1980, s’est progressivement déplacée vers une pratique de plus en plus rationnelle et de plus en plus concise.

  J’ai commencé à pratiquer l’acupuncture selon la tradition chinoise telle que me l’avaient transmise mes Maîtres de l’ASMAF à Paris à la fin des années 1970, n’imaginant pas à l’époque que l’acupuncture pouvait être dissociée de la sinologie. Lors de mes premières années de pratique, mes résultats thérapeutiques se sont révélés très irréguliers, donc très décevants d’un patient à l’autre, malgré l’application stricte des lois chinoises. Je me suis alors posé la question de savoir s’il n’y avait pas une autre voie pour aborder l’acupuncture. 

  Constatant à plusieurs reprises que certains points d’acupuncture étaient  régulièrement efficaces pour une indication donnée, je me suis tourné vers une approche plus pragmatique et plus concise donc plus occidentale du traitement par acupuncture. Grâce à des points généraux peu nombreux mais fiables systématiquement, qui me permettent de rééquilibrer l’organisme et des points à action plus spécifique qui sont ma quête de tous les jours je peux aborder l’acupuncture de façon simple et constamment efficace,  pour soulager mes patients.

  Je me suis aperçu  qu’il y avait une vie pour l’acupuncture en dehors de la tradition chinoise et cette constatation m’a totalement réjoui car je me sens beaucoup plus médecin ou thérapeute que sinologue. Cette nouvelle approche s’est vite révélée bénéfique, me permettant d’obtenir une plus grande constance dans mon efficacité thérapeutique. Au fil des années, j’ai essayé d’affiner de plus en plus mes cocktails de points pour chaque indication afin de renforcer à chaque fois un peu plus mon efficacité.

  Cette évolution dans mon approche de l’acupuncture s’est trouvée renforcée lors de ma rencontre en 1991 avec le Dr Félix Mann de Londres. Sa méthode m’a permis de me conforter dans ma nouvelle approche de l'acupuncture, d’affiner mes combinaisons de points d’acupuncture tout en renforçant encore mon efficacité. Le Docteur Félix Mann, médecin anglais qui a introduit l’acupuncture en Grande-Bretagne dans les années 60 et auteur de nombreux ouvrages de tradition chinoise, s’est très vite tourné vers une pratique hyper simple de l’acupuncture avec des résultats thérapeutiques étonnants. Cette rencontre a relancé alors mon enthousiasme pour l'acupuncture. 

   Il y a donc une vie pour l’acupuncture en dehors de la tradition chinoise. Je peux  certifier que pratiquer une acupuncture simple se révèle très efficace, plus constamment efficace que l’application stricte de la tradition chinoise et qu’il n’y a aucune honte à dissocier l’acupuncture de la sinologie, science par ailleurs passionnante mais absolument pas indispensable pour se faire plaisir en acupuncture c’est à dire soulager, guérir nos patients.La méthode consiste donc à rééquilibrer nos patients avec des points généraux dont l’efficacité est quasi constante, puis de piquer quelques points supplémentaires en fonction des indications pour optimiser nos chances d’obtenir le bon résultat.

  Pourquoi se priver d’une approche simple et efficace de l’acupuncture, quand on sait qu’elle existe.

  Docteur Vandesrasier

 
pourquoi.jpg